Les centres d'incendie et de secours

Les centres d'incendie et de secours

Partenaires

Conseil Général de Seine & Marne Préfecture de Seine & Marne

Vous êtes dans : Accueil > Vous pouvez agir > Donner l'alerte

Donner l'alerte

Tout citoyen qui est confronté à un risque peut, en Seine-et-Marne comme partout en France, alerter un service d’intervention et de secours public. C’est même une obligation légale (code pénal) comme de porter secours, si l’on est en capacité de le faire.

En Seine-et-Marne, les sapeurs-pompiers, le SAMU, la police et la gendarmerie sont en relation directe et peuvent retransmettre une alerte qui concerne un autre service. Cependant, il est bon de connaître le service le plus approprié à la situation, pour gagner du temps dans le déclenchement des moyens de secours.

Le 18 est le numéro d’appel des sapeurs-pompiers. Ce numéro gratuit permet de rentrer en contact avec le centre de traitement de l'alerte (CTA) par téléphone fixe, téléphone portable - même lorsque votre crédit de communication est épuisé - et borne d’appel depuis l’autoroute. En fonction des informations que vous lui communiquerez, il déclenchera les moyens adaptés, les plus proches de votre lieu d’appel et les mieux à même d’intervenir.

Le 112 est le numéro européen des urgences qui vous permet, dans un pays de l’Union Européenne, de contacter les sapeurs-pompiers, les urgences médicales, la gendarmerie ou la police. Si vous ne parlez pas la langue du pays d’accueil, rassurez-vous, un système de traduction en simultané permettra la bonne compréhension.

Plus les renseignements que vous donnerez à l’opérateur seront précis plus les secours seront adaptés et rapides.

En cas d’urgence médicale il faut composer le 15 pour faire appel au SAMU
Le 17 est lui attribué à la Police et à la Gendarmerie. Ces derniers interviennent lors de troubles à l’ordre public et d’atteintes aux personnes et aux biens.
Le 15, 17 et 18 sont en relation constante et décident donc de l’envoi des moyens les plus adaptés.
Pour conserver une efficacité maximale, les services de secours doivent demeurer un recours à caractère d’urgence. Les abus peuvent occasionner des poursuites.

Que faut-il indiquer au téléphone ?

Gardez votre calme et donnez les indications suivantes :

  • Le lieu de l’accident : indiquez le lieu le plus précisément possible : ville, rue, numéro, étage, point kilométrique sur autoroute, sens de la circulation…
  • La nature de l’accident : s’agit-il d’un accident de la route, d’un feu, explosion, fuite de gaz, malaise, noyade, chute, inondation, pollution, sauvetage d’un animal…
  • Le nombre de victimes évaluées et si possible leur état apparent et les signes de gravité (respirent-elles, parlent-elles…)
  • Si vous connaissez la victime, mentionnez son âge, ses antécédents (personne cardiaque, diabétique, épileptique…)
  • La présence éventuelle de dangers spécifiques : personnes en péril, difficultés d’accès, sur-accident potentiel, ligne électrique rompue, produits chimiques…
  • Le n° de téléphone où vous pouvez être rappelé.

Que faire en attendant les secours ?

  • Dans le cas d’un accident de la route : voiture du témoin bien garée avec feux de détresse et triangle de circulation pour éviter un autre accident, port du gilet de sécurité
  • Ne pas fumer
  • Couper le contact des véhicules
  • Éloigner les occupants de votre véhicule et vous-même de la circulation
  • Sur autoroute, se protéger de la circulation en se plaçant derrière la rambarde de sécurité

Première assistance aux blessés :

  • Faciliter la respiration et la ventilation des victimes
  • Ne pas déplacer les blessés sauf risque d’incendie ou d’explosion
  • Comprimer toute hémorragie
  • Ne pas retirer de casque en cas d’accident sur deux-roues (sauf arrêt cardio-respiratoire)
  • Couvrir les victimes, ne pas donner à boire
  • Parler aux victimes pour les rassurer

eZ publish © Inovagora