LES SYMBOLES DU CORPS #1 : L’INSIGNE OU PUCELLE

À l’occasion des 50 ans du Corps départemental de sapeurs-pompiers de Seine-et-Marne, nous vous en présentons toute la semaine quelques “symboles”. Marque de reconnaissance, de fierté et d’appartenance, le port d’un insigne distinctif s’impose rapidement comme un incontournable pour marquer l’existence du jeune Corps départemental.

Cette tradition militaire existe déjà chez les sapeurs-pompiers, puisque de nombreux corps communaux possèdent une “pucelle”, inspirée de celle portée depuis longtemps par les sapeurs-pompiers de Paris. C’est d’ailleurs à partir de cette dernière et de celle des sapeurs-pompiers de Melun qu’est créée la « pucelle du Corps » de Seine-et-Marne.

Portée à la boutonnière que l’on perfore pour l’occasion, elle reprend la paire de haches – attribut historique du sapeur du génie – qui surplombe une représentation de la Seine-et-Marne, que l’on reconnait aux deux rivières qui lui donnent son nom, ainsi qu’à son blason. S’agissant de l’inscription, comme sa grande sœur parisienne, la lettre S de « sapeurs-pompiers » est commune à un autre mot. Mais là où il s’agit de « sauver ou périr » pour la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, il s’agit de « Seine-et-Marne » sur celle du CDSP 77.

Anecdote originale, les premières pucelles du Corps départemental sont produites par les détenus de la prison de Melun, qui disposent alors d’un four à émaux, procédé permettant d’appliquer un émail pour orner de couleurs un métal, grâce à une seconde cuisson.

Aujourd’hui, cet objet symbolique fait toujours partie des attributs du sapeur-pompier. Si elle n’est plus portée au quotidien sur la tenue de service et d’intervention, elle est toujours arborée sur les tenues de sortie et de cérémonie.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×